28 juin 2016

L’étiopathie

L’étiopathie, qu’est-ce que c’est ?

L’étiopathie est une thérapie manuelle : un étiopathe est un mécanicien du corps humain, qui n’utilise que ses mains pour soigner et rien d’autres, pas d’appareils ni de médicaments.
L’étiopathie soigne efficacement et sans médicaments la plupart des maux et des pathologies qui affectent notre quotidien.

Le corps et l’environnement sont étudiés pour trouver l’origine de vos maux

L’étiopathie est avant tout une méthode de raisonnement qui s’attache à retrouver la cause de la pathologie. Cette analyse causale est possible parce que le corps humain est appréhendé et étudié comme un ensemble de systèmes en interaction permanente, à la fois entre eux et avec le milieu qui les entoure.

C’est ce qu’on appelle l’approche systémique du corps humain.

Cette nouvelle méthode scientifique permet d’élargir le champ d’action des traitements manuels, aux troubles fonctionnels, circulatoires, gynécologiques, O.R.L et digestifs jusqu’alors inaccessibles

En agissant sur la cause de la pathologie, l’étiopathe, par un traitement manuel adapté soulage efficacement et durablement les patients tout en respectant la règle de la non douleur.

ventre_femme_enceinte_1

 

Que soigne l’étiopathie ?

Le champ d’action de l’étiopathe s’applique à tous les âges, du nourrisson aux séniors, de la femme enceinte aux sportifs, l’étiopathie soigne efficacement et sans médicaments la plupart des maux et des pathologies qui affectent notre quotidien.

Le traitement étiopathique permet au corps de retrouver sa physiologie par une ou plusieurs interventions manuelles précises visant à supprimer la cause du dysfonctionnement. L’étiopathie répond à l’urgence et à la nécessité, il est donc rapide d’obtenir un rendez-vous.

Quelques exemples de motifs de consultations

Voici une liste non exhaustive de ce que soigne un étiopathe :

  • Les troubles d’origines vertébrales : Névralgie d’Arnold, névralgie cervico-brachiale, torticolis, cervicalgies, dorsalgies, douleurs intercostales, lumbago, lombalgies chroniques, cruralgies, sciatiques, pubalgies…
  • Les troubles de l’appareil locomoteur : entorses, foulures, tendinites (tennis et golf-elbows), canal carpien et canal tarsien, douleurs articulaires (épaules, poignets, hanches, genoux…), épines calcanéennes, algodystrophies…
  • Les troubles O.R.L : Sinusites, rhinites, rhinopharyngites, otites séreuses, vertiges bénins paroxystiques…
  • Les troubles respiratoires : trachéites, bronchites, asthme…
  • Les troubles digestifs : ballonnements, reflux gastro-oesophagiens (hernies hiatales), constipations, diarrhées, troubles hépato-biliaires, hémorroïdes…
  • Les troubles urinaires : cystites, troubles de la prostate, incontinences, énurésies…
  • Les troubles gynécologiques : règles douloureuses, infertilité, troubles de la ménopause, descentes d’organes…
  • Les troubles de la grossesse : nausées, vomissements, lombo-sciatiques et préparation à l’accouchement.
  • Les troubles circulatoires : Palpitations, oppressions thoraciques, jambes lourdes, maladie de Raynaud…
  • Les troubles généraux : céphalées, migraines, insomnies, anxiétés, zona…

L’étiopathie peut vous éviter la prise de médicaments dans certains cas

Un traitement étiopathique évite la prise de médicaments et peut même empêcher certaines interventions chirurgicales tels que la hernie hiatale, la paracentèse, les végétations, la hernie discale…

Grâce à la recherche fondamentale et au développement de sa méthode, l’étiopathie permet de soigner de plus en plus de pathologies.

Les étiopathes sont cependant bien conscients également de leurs limites, l’étiopathie ne saurait guérir les maladies dégénératives, les graves affections microbiennes et les pathologies nécessitant de la chirurgie. Dans ce cas, un étiopathe réoriente immédiatement son patient vers le médecin compétent.

Dans certains cas bien précis, l’étiopathie peut intervenir de façon palliative sur des pathologies telles que, la rectocolite hémorragique, le diabète, l’hypertension, la dépression, l’arthrose, la sclérose en plaque, etc.